Les questions posées par les élus de Meudon Ecologie citoyenne au Maire de Meudon lors de la séance du Conseil municipal du 30 septembre 2021.

Question 1

L’externalisation du périscolaire a été repoussée. Un audit devait avoir lieu en avril et les tables rondes devaient commencer après. Pouvez-vous s’il vous plait nous indiquer quelles étapes ont été franchis et de quelle manière ?

Question 2

On nous dit dans le chloroville de mai que 800m² ont été désartificialisés en 2ans. Dans le programme de la majorité était d’ailleurs indiquée la lutte contre l’artificialisation des sols. Pouvez-vous s’il vous plait nous dire si ces 800m² sont équivalent à la surface artificialisée en parallèle par les permis de construire autorisés sur la même période ?

Question 3

Je ne reprendrai pas notre tribune sur les coupes d’arbres et me limiterai à la question concrète sur la période des coupes. Avez-vous prévu de décaler les élagages aux périodes préconisées par les scientifiques dont les associations de protection de la nature se font les portes parole ?

Question 4

On nous dit qu’une deuxième étude phytosanitaire est en cours pour le cèdre du Liban rue de la république. Avez-vous les résultats et si oui quels sont-ils ?

Question 5

Monsieur le Maire, cher.e.s collègues,
On nous indique que certains arbres sont protégés par le PLU. De quelle manière sont-ils réellement protégés ? Que ce passe t’il en cas de coupe sévère voir de coupe franche ? Quels sont les moyens à la disposition de la mairie pour y réagir ?

Question 6

L’ensemble des 50 écoles de Meudon sont exposées à des seuils de pollution supérieurs aux seuils de l’OMS. Il s’agit des particules PM2.5.
Les particules fines pénètrent en profondeur dans les poumons. Elles peuvent être à l’origine d’inflammations, et de l’aggravation de l’état de santé des personnes atteintes de maladies cardiaques et pulmonaires. De plus, elles peuvent transporter des composés cancérigènes absorbés sur leur surface jusque dans les poumons. Le secteur résidentiel notamment les chantiers et le transport routier sont les deux principaux contributeurs aux émissions de PM2.5 sur le territoire de l’Île-de-France.
Notre question est la suivante: Qu’est il prévu pour que les pollutions de l’air aux abords des écoles meudonnaises passent sous les seuils d’alerte de l’OMS?
Source:https://carte-des-ecoles.de-l-air-pour-nos-enfants.fr/

Question 7 : Détecteurs de Co2

Il s’agit d’une arme pour lutter contre le virus à l’école : les détecteurs de CO2. Installés dans les salles de classe, ces capteurs permettent de déterminer la qualité de l’air d’une pièce et le danger de contamination par le Covid-19. Selon les autorités de santé, si une salle de classe dépasse un taux de dioxyde de carbone de 800 ppm (parties par millions), cela signifie que l’air est mal renouvelé, que le virus peut donc être présent en grande quantité, et qu’il faut aérer la pièce. C’est pourquoi, en vue de la rentrée scolaire, le ministère de l’Education nationale, « recommande fortement » d’équiper les salles de classe avec des détecteurs de CO2.
La ville de Meudon a-t-elle acheté de tels détecteurs et si oui combien ? Combien ont pu être installés? Quel est le pourcentage de classes équipées ?

Question 8
Acteur et souvent actrice incontournable de la vie d’une école maternelle, l’agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) assiste l’enseignant dans la classe, peut assurer l’accueil du matin, aider les petits à l’heure de la cantine, leur inculquer les règles d’hygiène, mais aussi veiller à la propreté des locaux.
Il nous a été signalé que certaines classes de maternelle ne disposaient pas d’ATSEM. Pourriez-vous nous indiquer le nombre de poste d’ATSEM en ETP à Meudon, le nombre de poste non pourvu ainsi que le nombre de classes de maternelle ? Nous aimerions également savoir si certaines choses ont été prévues pour limiter le nombre de postes non pourvus.

Question 9
Dans le cadre de l’élaboration du PLU, existe t-il un suivi de l’accroissement de la densification en comparaison des objectifs du SDRIF actuel défini en 2013? Il semblerait que la ville de Meudon ait dépassé les objectifs et donc surdensifié.
Pourriez-vous nous communiquer les chiffres?

Question 10
La loi protège les trottoirs qui ne doivent servir qu’aux piétons. Le stationnement des voitures sur le trottoir ne peut être légalement autorisé par une ville que si et seulement si cela est justifié par la configuration de la voie publique et rendu nécessaire par les besoins de stationnement. Même dans ces hypothèses, l’emprise ne peut être que partielle puisque les piétons doivent pouvoir disposer d’un cheminement suffisant sur le trottoir.
A Meudon les trottoirs de nombreuses rues sont dédiés aux voitures sans qu’un tel cheminement piéton n’ait été prévu. Ce sont parfois même les trottoirs des deux côtés qui sont impraticables. Cela entraine inconfort et insécurité pour les piétons. L’absence de trottoir “marchable” concerne des rues anciennes mais également des rues venant d’être refaites comme la rue de la Bourgogne. Pourriez-vous nous indiquer si la ville de Meudon a prévu de respecter la législation en permettant aux piétons de marcher sur les trottoirs ?

Question 11
La Folie Biancourt, construite autour de 1780 a été vendue par la Ville de Meudon en 2019, vient de voir son décor intérieur de stucs disparaître, les travaux actuels ne laissent plus que les murs et une partie des poutres de la Folie. Pourriez-vous nous indiquer si vous avez des précisions sur cette destruction et si le contrat de vente signé par la ville comportait des prescriptions de nature à empêcher cette destruction ?